Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 septembre 2008

Messe haute

Je vous salue marris, pleins de disgrâces, le déshonneur soit avec vous.
Soyez maudits de tous vos drames, et le vice, le fruit de vos entrailles, soit déchu aussi.

Seins trahis, mers de peu, battez pour nous pauvres gobeurs.
Maintenez le feu, croyez encore.

Je vous salue.
Puis fais une croix.
Et enfin sors.

« Il ne faut à aucun prix qu’un être, par sa trahison, nous décourage d’avoir plus jamais confiance en d’autres êtres. Il aurait trop gagné...» (Henry De Montherlant)

M.R.

Commentaires

Brillez, pur nu
œuvre de chair
nos mains tenons
et à l'heur de notre amour
hymen

Écrit par : Saoul fifre | samedi, 27 septembre 2008

Oui, il faut changer le vain en haut...

Écrit par : Tant-Bourrin | samedi, 27 septembre 2008

Ramen

Écrit par : Elmer Gantry | samedi, 27 septembre 2008

"Un homme sans enfantillage est un monstre"

Henri de Montherlant

Écrit par : Rodolphe | mercredi, 01 octobre 2008

"Depuis que je connais les hommes,j'aime mon chien."(A.Karr)

Écrit par : Le coq hardi | vendredi, 03 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.